Annuaire.pro Jazz Jazz sur Univers de la musique

Presse

 

Jeff Louna à Télé Sud

L'invite de l'histoire du 280113

Thème La rumba congolaise : histoire d'un retour aux sources.

Invités Jeff Louna : Musicien, musicologue congolais.

 

 

 

 

 

Brazzaville première ville de créativité musicale africaine (UNESCO)

http://mediaf.org/?p=5604

Les Dépêches de Brazzaville (Brazzaville)

Congo-Brazzaville: Journée mondiale du jazz - Quelques œuvres discographiques exposées à l'IFC

Pour entrer dans le bain de la troisième célébration reconnue par l'Unesco, qui tombe chaque 30 avril, la Maison culturelle Biso na Biso, en association avec l'Institut français du Congo, a lancé une exposition d'œuvres rarissimes sur les grandes figures du jazz mondial du 24 au 26 avril 2014. Jean-Basile Massamba explique que l'Afrique, et le Congo en particulier, ont partagé la virtuosité des musiciens d'outre-Atlantique

Les Dépêches de Brazzaville : Quel est le profil des personnes susceptibles de fêter avec une certaine intensité d'esprit la Journée mondiale du jazz au Congo ?

Jean-Basile Massamba : Au Congo même, il y a des personnes très enthousiastes sur le thème du jazz, et cela dans toutes les générations confondues de Congolais. Bien qu'à mon avis, ceux en tête ce sont les Congolais expatriés qui ont eu par leurs études des échos de la période d'expansion de la musique de jazz.

Y a-t-il eu une empreinte parmi nos musiciens congolais ou africains? Quels sont les orchestres ou chanteurs qui ont su insuffler la résonnance du jazz jusque dans nos maisons ?

En commençant par l'Afrique, il y a eu de courageux et talentueux musiciens qui se sont lancés, comme Hugh Masekela d'Afrique du Sud, Olatunji Babatunji du Nigeria. Manu Dibango nous a également bercés dans le rythme. Pour ne citer que ceux-là... Par contre, au Congo, le jazz a eu un large écho dans les mouvements du negro-spiritual, mais pas seulement, à l'instar des Palata, des Samuna. D'autres noms à associer à notre histoire jazzique congolaise sont Rido Bayonne, Jeff Louna, Biks Bikouta, ou encore Bruno Houla. 
  

 

 Pour en savoir plus rendez-vous à l'adresse ci-dessous

http://www.adiac-congo.com/content/jazz-du-delta-du-mississippi-aux-abords-du-majestueux-fleuve-congo-11860

 HOMMAGE A TABU LEY          Par Jeff Louna (01/12/2013)

 Se reporter aux liens ci-dessous pour en savoir plus.

 www.lasemaineafricaine.net/…hp/culture/7781-jeff...

 Jeff Louna, guitariste congolais, basé en France, ... Dans un communiqué de presse publié à Brazzaville, le 25 avril dernier,

 http://www.lasemaineafricaine.net/index.php/culture/7781-jeff-louna-guitariste-congolais-base-en-france-a-propos-de-tabu-ley-il-etait-l-un-des-plus-grands-constructeurs-et-innovateurs-de-la-rumba-congolaise


 

 

 

Le groupe de jazz Jungle Trio électrise le public au CCF de Brazzaville  

Par Quentin Loubou | Dimanche 18 Janvier 2009 | 18:58 | Lu 1916 fois

 Le groupe de jazz Jungle Trio électrise le public au CCF de Brazzaville  

L'association Congo Ndulé Jazz a une fois de plus tenu, jeudi 15 janvier, sa promesse d'organiser tous les mois au Centre culturel français de Brazzaville des shows de jazz afin de faire connaître cette musique. Sur le podium aux lumières tamisées installé à la cafétéria, la nouvelle génération de jazzmen a joué aux côtés de deux figures emblématiques du jazz congolais, Biks Bikouta et Bruno Houla, le Jungle Trio des années 1980 avec Jeff Louna.  
Deux heures de jazz n'ont apparemment pas été suffisantes pour assouvir les appétits des amateurs confortablement installés. Chantonnant parfois certains classiques repris par le Jungle Trio, le groupe invité de la soirée, le public éclectique a montré sa passion pour le jazz, saluant ainsi le retour des anciens jazzmen congolais sur scène. Il manquait cependant Jeff Louna. En effet le groupe Jungle Trio, composé dans les 1980 de Biks, Bruno et Jeff, a rencontré un succès mondial, notamment avec le titre « Jungle Spirit » de Biks Bikouta interprété avec brio au cours de la soirée.  
C'est donc un Jungle Trio renouvelé proposant un jazz survolté que le public a retrouvé, grâce à la virtuosité de la nouvelle génération composé de Mick Samba pour la bass, Freddy Mabanza pour la guitare solo, Faustin Nsakanda pour le piano et Maixent, l'ancien batteur du groupe populaire Bana Poto-Poto. Parfois accompagné par le public très accroché, Jungle Trio a joué quelques classique tels que « Nows'Time » et « The Scrapple from the apple » de Charly Parker. Mais les titres originaux de Biks et Bruno, « Jungle Spirit » et Houla's Problem » notamment ont davantage électrisé le public.   
BRAZZAVILLE-ADIAC  
  
Lu 1916 fois

 Des magazines ou sites spécialisés en parlent !

 http://searches.qone8.com/search/web?fcoid=417&fcop=topnav&fpid=2&q=jeff+louna+dans+le+jazz+congo+brazzaville&ql=

 [FIFA2012] 32ème Festival International du Film d’Amiens – Soirée d’Ouverture

Rédigé par Teddy : Courrier Picard

Publié le 17 novembre 2012     Évènements, [news] 1 commentaire
Article lu 1  156 fois
 

Pour patienter tranquillement avant l’ouverture des portes du Grand Théâtre pour la cérémonie d’ouverture, le guitariste congolais Jeff Louna était présent dans le hall afin de nous créer une ambiance. Avec sa belle musique jazz, je dirais que le contrat était rempli, rassemblant pas mal de personnes autour de lui où même les collégiens dansaient. C’est dire si Jeff Louna a su faire oublier que c’est du jazz juste pour nous faire apprécier un moment de détente avec la musique.

Tout d’abord, Jeff Louna est revenu à deux reprises pour nous jouer un peu de musique. Une fois avant de lancer la cérémonie et une autre fois pour rendre hommage à . Tiens, concernant les invités, était présent. Mais pas que lui : le réalisateur croate aussi était présent. Et tous deux se sont vus décernés une licorne d’honneur (la licorne d’or étant la récompense suprême de ce festival pour les compétitions).

Ceci était bien après que le maire d’Amiens, Gilles Demailly et que le directeur artistique du festival, Fabien Gaffez, aient déclaré le festival ouvert. Mais ceci tout de suite après un petit discours pour bien rappeller l’enjeu de ce festival du film d’Amiens.

Un atelier pour entretenir la mémoire 

 Par la rédaction pour Courrier picard, Publié le 26/09/2013

Par Courrier picard

| AMIENS-NORD |

Jeff Louna habite près du centre Alco, ce qui a facilité la rencontre avec les enfants.

Dans le cadre des activités du centre interculturel Alco, Helena Loew a décidé de poursuivre cette année l'atelier « Mémoires » en direction des anciens. « Il est important que les enfants connaissent les événements qui ont façonné la société dans laquelle ils vivent ainsi que les liens qui les unissent aux générations qui les ont précédés ». L'animatrice va organiser, au fil des semaines, de nouvelles rencontres avec des anciens aux origines différentes. Ils viendront parler de leur histoire, de leur mémoire et de leurs expériences de vie. Le but étant que les jeunes puissent s'approprier cette histoire à base de témoignages concrets. C'est dans ce cadre que Jeff Louna, qui habite le quartier, est allé à la rencontre des enfants au centre Alco pour présenter son parcours de vie riche de rencontres au niveau de la musique. Il a notamment côtoyé Ray Charles dont il fait une première partie de concert lorsqu'il est venu à Amiens en 1982. D'autres rencontres sont d'ores et déjà prévues pour alimenter cet atelier.

 À la rencontre de Jeff Louna

Courrier picard 

http://www.courrier-picard.fr/region/a-la-rencontre-de-jeff-louna-ia167b0n26347           

Jungle Jazz par Jazz Magazine                    

Jazz à Brazzaville (Jazz magazine) : http://www.parisjazzcorner.com/dis_fiche.php?ArtNum=55754

Prestation dans un collège

 

Expoflute3

Incorrupswing

 

Informateur2

 

 Pour suivre l'actualité de Jeff Louna, rendez-vous à son Blog

 Courrier picard 

 

Informateur5

 

La presse russophone aussi en parle ...

http://www.muzmaniacs.com/?search=1&mp3=paulina+mineure

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau